Augmentez la taille du texteDiminuez la taille du texte

Les Grosses Papilles

Version imprimable de cet article Version imprimable



Sky Musette

Ils sont cinq, ont débranché les amplis et parcourent les routes du Var. Dans la lignée des VRP, les Grosses Papiles nous un morceau unplugged live de leur album " Postillons et Crachouillis ".

Interview réalisé dans le studio de Radio Active (Mars 2001)

yaquoi : Bienvenue au Grosses Papilles. Alors vous êtes autour de la table 4 et il en manque un.
Grosses Papilles : Oui, il manque Marco, le guitariste, l’énigmatique Marco, à priori il doit être chez lui en train de mixer.

yaquoi : Qui fait quoi ?
GP : Momo guitare chant, Baptiste à l’accordéon, Vincent, caisse claire et Thomas à la contrebasse.

yaquoi : Comment sont nés les Grosses Papilles
GP : Cela fait bien trois ans qu’ont démarées les aventures des Grosses Papilles. On jouait avant dans les Rat’S’cassent.

yaquoi  : Comment qualifier votre style ?
GP : Je sais pas, c’est de la chanson française.

yaquoi : Peut-être java Rock ?
GP : Oui, dans le style mais pas dans le son.On a monté les Grosses Papilles ; on a débranché les amplis guitares, les batteries, car on s’est dit qu’on allait jouer dans la rue avec des guitares acoustiques, une bassine et une caisse claire, pour faire la manche, pour être avec le public, avec le peuple quoi !! Et au fur et à mesure de l’aventure, on s’est embourgeoisé, on est monté sur des scènes et maintenant s’est du sky musette !!!

yaquoi : Avez-vous su rester simple malgré votre succès ?
GP (rires) : Et bien disons, maintenant, on met du gruyère dans nos pâtes !!

yaquoi : Comment est-ce que vous vous partager les rôles ?
GP : On écrit tous pas mal, mais y’a pas de rôles bien définis

yaquoi : Vous êtes partagés entre 2 groupes, pourquoi ?
GP : Disons, avec les RatScassent, le style est différent, et on a d’autres idées encore. Alors à terme peut être que dans quelques années, on fera un seul groupe avec tous le groupes déjà faits. La démarche est de créer, créer, créer, mais le plus difficile étant de mélanger toutes nos idées, et on apprends tout le temps.

yaquoi : Et cet Album alors ?
GP : Postillons et Crachouillis, c’est pour le premier rang !! L’album est autoproduit, autodistribué ...

yaquoi  : Vu avez repris un texte de Prévert, dans un de vos titres, "Le concert n’est pas réussi".
GP : Oui, on aime bien faire ça, on prend des textes et on met met une musique au feeling. On cherche une mélodie, et ça donne une chanson originale. Quelques mois après, on s’est rendu compte que Montand avait repris ce texte aussi. On a utilisé des textes d’Aristide Bruand aussi et Marie Dubas, une chanteuse du début du siècle qui a écrit mon légionnaire, et une chanson qu’on chante c’est le Tango stupéfiant.

yaquoi : Vous avez un forte influence des négresses vertes, et VRP.
GP : Oui, on peut pas se cacher, les Grosses Papilles est une chanson des VRP. Oui on a été très influencé par tout ce courant musical. Mais on esaye de faire un truc original mais c’est pas facile, c’es pour ça qu’on a plusieurs groupes pour évoluer. Et on a un nouveu jouet, un sampler, donc on essaye d’ajouter des samples pour donner une nouvelle jeunesse à certains morceaux.


publié le 20 août 2010

Réagissez


radio
Departements Alpes-de-haute-provence Hautes-alpes Alpes-maritimes Bouches-du-rhône Var Vaucluse
L'été des festivals
Pub... Annoncez-vous
 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Lettre d'information | Inscrivez-votre évènement | Contact | Mentions légales | Annonceurs | Propulsé par spip | © 1999 - 2022 PariMédia