Augmentez la taille du texteDiminuez la taille du texte
http://www.yaquoi.com/virtuel/molineris/moliflash.htm

"L’absence quotidienne" ou la "co-présence" d’une poète allemande et d’un peintre seynois, à la galerie du Cygne de Six-Fours

Version imprimable de cet article Version imprimable



Il ne s’agit pas pour la poète allemande Eva-Maria Berg d’illustrer le travail du plasticien seynois Jean-Christophe Molinéris, et vice-versa, non , il s’agit de donner à voir et à entendre simultanément, dans un même lieu, la rencontre de deux oeuvres déjà existantes et exprimant la même perception à fleur de peau d’un monde "trash", cruel et angoissant, chaotique et catastrophique, laissant peu ou pas de place à l’espoir. Sur fonds bruns et noirs, sombres, les indices déchirés, brutalisés, des événements qui ponctuent l’histoire sombre de notre monde et, en résonance, les hiatus des mots, les syncopes des rythmes, le choc du sens. Le soir du vernissage, Eva-Maria Berg lisait des extraits de sa poésie face aux collages, peintures et installations de Jean-Christophe Molinéris. Et le livre publié contient, en parallèle, les oeuvres de JCM et la poésie, en allemand et en français, d’EVB. Les deux oeuvres se téléscopent, s’amplifient mutuellement. Leur message nous secoue, leur engagement total nous engage aussi, malgré nous.

Flash Video - 1.3 Mo
Eva-Maria Berg
JPEG - 8 ko
Pour Nina de Bosnie

"Tu t’élances - avec ton vélo sur les - effluves de printemps - le deuil s’enfonce - dans les bagages nulle place - sinon pour la chanson - d’un arbre- en joie - plus jamais mention - de notes et - de musique l’oreille - te retentit si amplement - de chaque maison - un autre son - emplit le timbre - avant de sonner - tu renverses - le guidon dans le grillage - se profile - le dessin - tu aperçois - des yeux - entre le feuillage l’espace - qui jette un pont - entre les voix"

JPEG - 8.8 ko
si
_ "si la nuit il traverse la frontière
_ il joue l’arbre qui remue dans le vent
_ flotte dans la rivière un tronc
_ entraîné par le courant
_ si de jour il a le billet
_ il joue le voyageur dans le train
_ tête baissée sur le journal local
_ prend place dans le wagon- restaurant
_ et prétexte la faim
_ s’il n’est par l’arbre
_ qui se meut dans l’obscurité
_ s’il ne figure plus le voyageur
_ en route entre les pays
_ il est ce qu’il est en réalité
_ abgeschoben ausgeschafft expulsé
_ un fugitif incapable de fuir"
_

Jean-Christophe Molinéris devant "Art martial et souffle de vie"

Eva-Maria Berg, née à Düsseldorf, publie de la poésie et de la prose dans des revues littéraires. Jean-Christophe Molinéris, né à La Seyne sur mer, expose depuis 1992 ("white trash painting", Villa Tamaris, 2000), il séjourne régulièrement à Berlin. Patricia Fiebig, traductrice des poèmes, enseigne le français en Allemagne.


publié le 14 août 2008

auteur(s) En diagonale /

exposition : @@@@. Jeunes artistes de grand talent, nous sommes surs qu’ils continueront à faire parler d’eux

livret : @@@@. en vente à l’accueil de la Maison du Cygne de Six-Fours,.édité par les éditions Fürsatz de Berlin, à l’occasion de deux expositions en Allemagne, l’une au Centre Culturel Français de Freiburg, l’autre au Centre d’Art contemporain de Merdingen.

JUSQU’AU 19 AOÛT, Maison du cygne, 211 chemin de la Coudoulière, Six-Fours les Plages

Réagissez


radio
Departements Alpes-de-haute-provence Hautes-alpes Alpes-maritimes Bouches-du-rhône Var Vaucluse
L'été des festivals
Pub... Annoncez-vous
 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Lettre d'information | Inscrivez-votre évènement | Contact | Mentions légales | Annonceurs | Propulsé par spip | © 1999 - 2022 PariMédia